Les soirées SalSaludo au Continental et la réaction de la Sous-Préfecture : une histoire plus qu’aberrante !

Chers amis danseurs,
Nous mettons désormais à votre disposition tous les documents relatifs à l’intervention de la Sous-Préfecture de Brest pour empêcher la soirée dansante de SalSaludo plannifiée pour le 31 décembre 2010 à l’hôtel le Continental, ainsi que toute future soirée à cet endroit. Une histoire aberrante, presque irréelle.

1. Courrier rédigé le 29.11.2010 par le président de SalSaludo, à l’attention de la Sous-Préfecture de Brest, dans un but de transparence complète et pour solliciter de l’aide concernant les démarches administratives à entreprendre.

2. Réponse de la Sous-Préfecture, rédigée avec une tonalité remarquablement hostile et remplie de reproches qui vont pourtant tous s’avérer infondés.

3. Courrier de M. Dominique Valeau (licences DRAC Bretagne) qui dément ce que prétend le Sous-Préfet concernant les licences d’entrepreneur de spectacle.

4. Attestation de la SACEM qui certifie que SalSaludo a demandé les autorisations nécessaires toujours avant les soirées et acquitté tous les droits d’auteur (quelques 150€ par soirée en moyenne !). Elle certifie aussi que notre association avait signé un contrat SACEM pour la soirée du 31 décembre.
Note: Le Sous-Préfet de Brest , le plus haut représentant de la République dans notre agglomération, prétend dans sa lettre ne pas avoir pu vérifier notre engagement auprès de la SACEM. Cela nous a pris, à nous simples administrés, 10 minutes, pas plus, pour appeler la SACEM et demander cette attestation.

5. Licence-II obtenue de la part des Douanes et qui permet à SalSaludo de servir des boissons de 2ième catégorie (vin, bière, cidre, champagne) en accessoire du repas.
Note : Le Sous-Préfet ignorait qu’il fallait demander une licence aux Douanes (aucun mot à ce sujet dans sa lettre). Heureusement que la Mairie de Brest, bien plus serviable, nous avait conseillé de contacter les Douanes.

6. Attestation du contrat d’assurance de responsabilité civile générale qui mentionne également que SalSaludo est couvert pour la soirée du 31 décembre.

……

A la lecture de ces documents vous constaterez vous-mêmes que notre association était IRREPROCHABLE sur le plan légal concernant l’organisation de la soirée du 31 décembre. Pourtant, cela n’a apparemment pas empêché la Sous-Préfecture de mettre la pression sur la direction du Continental sous prétexte d’un certificat de conformité acoustique qui manquait depuis 2006 (!) et de faire annuler la soirée.

La Sous-Préfecture agissant, au contraire de nous, en grand secret (!) nous ne connaissons pas la véritable raison derrière la décision du Continental. Ce que nous savons ; lors qu’on a appelé le Continental pour pouvoir parler à Mme la Directrice, celle-ci n’a pas souhaité répondre. En insistant un peu la personne de l’accueil a lâché à plusieurs reprises : “Ce n’est pas nous, c’est au dessus de nous. C’est la Sous-Préfecture et la Police qui disent que la soirée ne peut pas avoir lieu”.

Quelle est la raison derrière cette hostilité des autorités locales contre la seule soirée de la région capable de rassembler des gens de tout âge, jusqu’à 3h00 du matin, sans avoir servi une seule goûte d’alcool jusqu’à présent ?

Mystère

Post Tagged with , ,

Comments are closed.